Synopsis du roman, Corps obscurs, de Stelian Tanase

Stelian Tănase | September 30, 2008
Critic: Jean Harris
Translated by: Fanny Chartres

 

En fait, l’expression Corpuri de iluminat signifie ampoules électriques. Ces mots figurent sur les enseignes des magasins de luminaires de Bucarest, ville où se déroule l’action du roman. Mais l’expression roumaine utilisée pour désigner ces objets a un sens double, sa traduction ad literam étant „corps qui doivent être éclairés” soit „corps qui ont besoin de lumière”. Traduit en anglais par le titre Dark Bodies (Corps obscurs), Corpuri de iluminat est un roman dont l’action, vue dans un contexte politique, se déroule durant les moments les plus obscurs du Bucarest des années ’80 – vers la fin de l’époque Ceausescu. La période est marquée par le froid, la faim et de fréquentes pannes de courant. La nuit, l’électricité est économisée à des fins industrielles, par conséquent, ce n’est pas une coïncidence si le besoin d’éclairage annoncé dans le titre, tout aussi saisissant aujourd’hui pour l’ensemble du monde contemporain, relie la situation concrète de cette période aux thèmes, aux personnages et aux techniques du roman. 

Sandu, le protagoniste du roman, incarne ce besoin de lumière. Musicien de jazz et ancien rocker, Sandu se réveille durant la nuit de Pâques, entendant, à travers les murs, les bruits de dispute d’une famille appartenant aux nouveaux pauvres de Bucarest. Une conversation de dément l’attend dans le couloir: un voisin gras, respirant difficilement, pose à Sandu, sur un ton démensurément amical qu’il en devient grotesque, des questions personnelles, se faisant l’intermédiaire de Monsieur Făinuş, agent de la Sécurité, qui, comme on l’apprendra en cours de route, joue le rôle du diable dans ce roman où se nouent des pactes faustiens. 

Ce roman nocturne, consacré au côte sombre fondamental des âmes sans lumière, débute au coeur même de l’espace communiste: une géographie caractérisée par le froid, des quartiers de blocs, des ascenseurs défectueux, des couloirs obscurs, habitée par une population urbaine composée d’âmes déracinées, déambulant dans les rues, revenant de l’église avec des bougies allumées. Concernant les personnages principaux, Sandu et Pia forment un couple d’amoureux. Leur histoire débute dans la beauté bohémienne d’une vie désordonnée, dans la pauvreté et la frustration, aux côtés de la femme la plus fascinante et de l’homme le plus cool. Un temps, ils affrontent „la pression et la boulimie de la réalité environnante, à l’intérieur de la casemate irréelle qu’ils ont façonnée de leur amour. Un miracle.” Mais qui ne durera pas. Brusquement, la femme en a assez de la pauvreté, elle découvre qu’elle est enceinte et qu’il est d’autre part  évident que son homme se voue corps et âmes à son art, ce qui s’oppose à sa nature féline, à l’animal de proie qu’elle sent au fond d’elle-même, qu’elle essaie d’exprimer, de traduire dans la réalité.  Emma Bovary des quartiers de blocs, exposée à la séduction et épuisée par des aventures ratées, Pia meurt après avoir pris 40 comprimées de Luminal. Ce ne sera pas le seul personnage fragilisé par la séduction. Făinuş se focalisera aussi sur Sandu.

 

About this issue

This July, The Observer Translation Project leaves its usual format to present a special CRISIS ISSUE. Things are tough all over. Hard Times suddenly feels like the book of the moment. The global economic crisis impacts life as we know it, and viewed from Bucharest the effects reverberate in domains that include geo-politics and publishing in Romania and abroad, with the crisis at The Observer Translation Project as an instance of a universal phenomenon. read more...

Translator's Choice

Author: Vasile Ernu
Translated by: Monika Oslaj

Oda sovjetskom toaletu

Oda sovjetskom toaletu Posvećeno Iliji Kabakovu Za sovjetskog građanina ne postoji ništa intimnije od toaleta (Dopustite mi sa velikim poštovanjem koje imam prema ovom mjestu i ovoj ...

Exquisite Corpse

Planned events in Cultural Agenda see All Planned Events

17 December
Tardes de Cinema Romeno
As tardes de cinema romeno do ICR Lisboa continuam no dia 17 de Dezembro de 2009, às 19h00, na ...
14 December
Omaggio a Gheorghe Dinica Proiezione del film "Filantropica" (regia Nae Caranfil, 2002)
“Filantropica” è uno dei film che più rendono giustizia al ...
12 December
Årets Nobelpristagare i litteratur Herta Müller gästar Dramaten
Foto: Cato Lein 12.12.2009, Dramaten, Nybroplan, Stockholm I samband med Nobelveckan kommer ...
10 December
Romanian Festival @ Peninsula Arts - University of Plymouth
13 & 14 November 2009. Films until 18 December. Twenty of Romania's most influential and ...
10 December
Lesung und Gespräch mit Ioana Nicolaie
Donnerstag, 10. Dezember, um 19.30 Uhr Ort: Szimpla Café Gärtnerstrs.15, ...
 
 

Our Partners

Razvan Lazar_Dunkelkammer SENSO TV Eurotopics Institutul Cultural Roman Economic Forum Krynica Radio Romania Muzical Liternet Radio France International Romania Suplimentul de cultura Radio Lynx